Sandrine HENNO (professeur de yoga) Cours particulier de hatha yoga Paris 75012 Cours particulier en salle ou à domicile Cours en entreprise Intervention séminaire 06 62 15 53 62
 Sandrine HENNO (professeur de yoga) Cours particulier de hatha yoga Paris 75012 Cours particulier en salle ou à domicile   Cours en entreprise  Intervention séminaire06 62 15 53 62    

Reflexions des maitres

Maître  Swami  VIJAYANANDA



Le but de la vie : La voie du bonheur

 

-"Recherche intérieur"
- Engagement sérieux et absolu.
- Se donner une impulsion vers le spirituel.
- Ecouter, percevoir.
- Corriger ces défauts.
- Simplicité ( être proche de soi même)
- Prier avec émotion, amour.
- La philosophie ( gouvernement de soit).
- Le yoga n'est pas facile. (problème de mental)
- Le mental varie, change. Il faut faire l'effort d'aller vers le but pour accéder à   la méditation.
- Réveiller quelque chose en soi pour trouver un bonheur surhumain, un trésor.
- S'aider, aller sur le chemin.
- Réaliser Dieu, c'est réaliser qu'il est dans son coeur.
- Voir lucidement ce qu'on ressent, ce qui nous dérange autour de nous.
- Etre dans le bon sens pour trouver quelque chose.
- Etre spirituel, intuitif, humain.
- Chercher la nuance dans les choses pour percevoir.
- Une foi bien établie passe toujours par le doute. ( La cause du doute: le doute est un test.)
- La foi se teste.
- L'initiation: Maître  - Disciple
                     Disciple -  Apprenti Disciple
- Ne pas rêver d'être un sage. (La voie est plus importante que tout.)
- Se libérer.



- Etre patient ( Ne pas avoir peur de la défaite.)
- Supporter la souffrance, la dépression.
- La persévérance.
- Accepter la rencontre, les coïncidences, les pouvoirs qui guident.
- L'action se fait par le Divin, rechercher la nature Divine en nous. (l'atman)
- La libération, c'est l'effacement de la conscience du soi limité.
- Il faut perdre plus qu'acquérir.
-Par la pratique, on arrive à se consolider physiquement, émotionnellement, spirituellement.
- Le disciple doit avoir la détermination de se vaincre soi même. (Une correction parfaite pour trouver son soi spirituel...)
- Avoir le mental en bonne santé. (Libération, conscience complète, joie)
- Se défaire de la maladie pathologique.
- Aller au delà de la peur.(Peur de son mental, peur de l'extérieur.)
- Aller au delà de la fatigue.
- Silence à Dieu- Pas de dualité. Tout est unique.

- Le silence, la solitude ralentie les mouvements du mental. Cela permet d'observer, d'aller au-delà de la peur.
- Il faut avoir des points d'interrogation pour pouvoir évoluer.
- La souffrance est l'une des meilleurs choses. C'est le réveil à l'impermanence: Réveille toi, tu es dans un endroit dangereux!
- Trouver le bonheur au-delà de la peine, de la souffrance.
- Faire disparaître le refus de souffrir. Pour qu'au coeur même de la souffrance se réveille la non souffrance.
- Chercher le bonheur, trouver ce que l'on veut vraiment, autre chose que le confort, la richesse. ( J'ai tout mais je me sens misérable)
- Absence de peur.
- Avoir la conviction de ne pas perdre la paix.
- Etre libre du futur.
- Baigner dans l'amour.
- Aimer ceux qui apparaissent comme des ennemis."



Maître Chandra Swami

L'art de la réalisation

 

"La maîtrise de soi n'implique pas la suppression  des sens et du mental; ceux ci doivent être utilisés comme de bons serviteurs mais ne doivent jamais devenir des maîtres dangereux.

La maîtrise de soi révèle cette capacité de l'âme grâce à laquelle le corps est consciemment maîtrisé et le mental et les sens retenus de se lancer dans des actes qui éprouverait la conscience. Ainsi un homme maître de lui est un homme capable de détourner à volonté ses sens et son mental de tout objet qu'il choisit et de les fixer partout ou il est convenable de le faire.

"La maîtrise des sens et la maîtrise du mental sont interdépendantes. C'est par la maîtrise du mental qu'une complète maîtrise des sens est rendue possible, et la maîtrise des sens nous aide à assurer la maîtrise du mental, car c'est le plus souvent par les sens que le mental échappe à la maîtrise et s'égare. Turbulents par nature, les sens même d'un homme sage forcément détournent son mental.

Lorsque les sens divagants détournent le mental, ils détournent également l'intellect- de même qu'un vent violent entraîne une barque sur l'eau. L'intellect se tient au dessus des sens et du mental et doit les maîtriser jusqu'à leur totale sujétion par un raisonnement serré et une discrimination juste.

Méditer sur la nature véritable de l'Atman est d'un grand secours pour découvrir et réaliser la relation qui existe entre le corps, le mental, les sens et l'âme. Identifiez vous au "Je" véritable et vous serez libre. Vous êtes l'âme immortelle et éternelle. Pourquoi devriez vous, vous, l'esprit infini, devenir l'esclave du nez, des yeux et des oreilles? Ne mettez pas la charrue devant les boeufs. Dressez vous, agissez et retournez le courant. En vous assurant l'alliance de l'intellect, engagez-vous dans une croisade contre les sens et le mental tumultueux, et remportez la victoire.

C'est par la maîtrise de soi seule que la paix quotidienne aussi bien que la Grande Paix qui dépasse tout entendement peuvent être trouvées et vécues en permanence."



Swami Ramdas




"Qui peut sans dérision oser parler de se donner _ à Dieu ou à son prochain _ alors qu'il ne s'appartient pas à lui même le moins du monde? Tels que vous êtes, qui pourrait donner? Et quoi?"

Le yogi est un homme ou une femme qui travaille à s'appartenir, à être maitre de soit, pour pouvoir se donner.

Et cette maitrise ne peut pas être le maître de quelque chose dont on ignore tout.

Non seulement il n'y a rien d'égoiste dans l'effort pour être, mais notre égoisme est, au contraire, dû précisément au fait que nous ne sommes pas et que nous nous "identifions" tout le temps, sans le moindre recul à tous nos mouvements  d'humeur, toutes nos impulsions et toute nos réactions.

L'effort sur soit peut paraitre égoiste. Et pourtant son seul but est la mort de l'égo. Et le détachement ne conduit pas à l'indifférence mais à la disponibilité.




Mâ Ananda Moyî


Aux sources de la joie


Ayez toujours un but élevé, et allez de l'avant! Dés que vous vous abaissez, vous trébuchez et vous êtes perdu. La vie dans le confort vous a déjà en partie privé du pouvoir de marcher sur un plan supérieur. Votre façon insouciante de vivre au jour le jour ne vous permet même pas de profiter pleinement des occasions qui se présente journellement à vous. Fixez-vous un but élevé, et en tout cas regardez toujours en avant. Le courage de s'élever est la vraie force motrice. Vous vous plaignez souvent que votre corps est prêt à progresser, mais que l'esprit ne l'est pas, ou bien que si l'esprit est très actif, c'est le corps qui traîne. Dans de tel cas, il faut déployer la plus grande énergie, et votre corps et votre esprit doivent toujours être actifs. Il faut avancer, sinon vous êtes sur de tomber. Dans tout se que vous faites, ayez du courage, car c'est de la force.

          



Swâmi Prajnanpad


L'erreur.

 

"Ne craignez pas de faire des erreurs. C'est tout à fait naturel d'en faire. C'est seulement par les erreurs que vous pouvez apprendre et progresser.

L'erreur est naturelle; vous la corrigerez lorsque vous en trouverez la cause. Il n'y a aucune raison de vous affliger ou de vous inquiéter. Vous connaissez, bien sur, le proverbe : "On se relève en prenant appui sur la terre même sur laquelle on est tombé."




Le dalaï-Lama


 

Enseignement


"A moins que cesse l'agressivité intérieure de nos adversaires, plus nous les combattons, plus ils se multiplient. De même jusqu'à ce que nous ayons dompté notre esprit les forces négatives nous envahissent. Discipliner cet esprit par l'amour et la compassion est une pratique du Bodhisattva.

Le Bodhicharyâvatarara indique: "Comment pourrions-nous trouver assez de cuir pour recouvrir toute la terre, alors qu'avec une seule petite pièce, une semelle de notre soulier, nous pouvons la parcourir toute entière?" "Les êtres malfaisants sont suffisamment nombreux pour remplir l'espace entier, comment pourrions nous tous les vaincre; mais en surmontant l'aversion qui est en nous pour eux, c'est comme si nous les dominions tous"

Faire cesser par la violence les antagonismes qui amènes les guerres est impossible pour le présent, n'a jamais été possible dans le passé et ne le sera pas non plus pour le futur. Mais si chacun anéantissait sa propre agressivité, les guerres ne pourraient plus exister.

Sans cette méthode, il suffit qu'un fait éveille de l'animosité chez quelqu'un pour que deux révoltés en résultent, et s'affrontent. On tente de les soumettre par la violence et aussi-tôt ils se multiplient, chacun invoquant son "bon droit" à combattre. Ainsi la révolte s'étend et devient guerre. Il peut y avoir dans le monde et certaine contrées des périodes de calme, mais le sens de la séparativité et de l'agressivité reste latent, sous jacent et à la moindre occasion les conflits reparaissent. Cela prouve qu'il y a quelque chose de faux dans notre manière de pratiquer le Dharma. Ce qui est "politique" est sujet à la corruption, mais la source de cette corruption est à l'intérieur de chaque être humain. Donc notre devoir personnel est de vaincre en nous tout sentiment de vondicte; ce peut être fait par la force de l'amour et de la compassion.

Tsong Khapa fait ainsi la "louange de Bouddha":"Sans brandir une épée et sans porter une armure, les millions de force de Mârâ sont vaincu par Vous seul. Qui d'autre que Vous peut connaitre cette victoire? Elle est le résultat d'une immense compassion et d'un amour intense"

Si personne ne tente d'apporter la paix, les conflits empirent, mais un seul être paisible et sans passion peut beaucoup. Sans agitation intérieure on peut discuter fructueusement, et de ce fait trouver des solutions. C'est cette agitation intérieure qu'il faut calmer; elle provient toujours d'une émotion relative à l'attachement, à l'aversion ou au désir.

Dompter son esprit est une pratique du Bodhisattva."



Comment me joindre?

Sandrine Henno

Professeur de hatha yoga.

 

Cours de hatha yoga paris 75012 (cours particulier, cours en entreprise , intervention séminaire)
9 rue dugommier

75012 Paris


Métro

(Daumesnil, Dugommier)
Téléphone :

06 62 15 53 62Mail:

contact@sandrinecoursdeyoga.fr

Cours particulier de hatha yoga sur rendez vous du lundi au samedi de 9h à 22h.

En salle dans le 12ème, ou à domicile

Tel: 06 62 15 53 62

 

Cours en entreprise

( initiation au hatha yoga et à la relaxation, stage, cours collectif, intervention séminaire)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Yoga paris/ . (particulier, a domicile, entreprise, séminaire) 9 rue Dugommier 75012 Paris / 0662155362 / contact@sandrinecoursdeyoga.fr